Et toi, comment penses-tu ? Découverte de la Pédagogie des Gestes Mentaux

box activités créatives et manuelles pour enfants de 3 4 5 6 7 ans
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’équipe de Picadelo a eu la chance de rencontrer Karine Turkiewicz, conseillère en pédagogie, coach en développement cognitif et formatrice à IF Paris.

Elle accompagne des enfants, des adolescents et des adultes à mieux comprendre leur fonctionnement mental pour les aider dans leurs apprentissages, leur vie privée ou professionnelle. Pour cela, elle s’appuie sur la Pédagogie des gestes mentaux dont le concepteur, Antoine de la Garanderie disait :

« Tu n’as pas le droit de t’ignorer toi-même, de mettre en friche tes potentialités… Nous avons tous besoin de ton génie. Tu as quelque chose à montrer, tu as une intelligence du monde, une sensibilité de la vie, que tu es le seul à posséder. Il te faut parvenir à la communiquer. Nous ne tolérerons aucune démission, car nous voulons que rien ne soit perdu de ce qui est et mérite d’être… »

Il y a donc une richesse en chacun d’entre nous, et nous avons le devoir de la découvrir pour que les autres en profitent !  Retour sur cette pédagogie positive et bienveillante qui permet à chacun de mieux comprendre qui il est et comment il « fonctionne ».

La pédagogie des gestes mentaux

Quelles sont mes stratégies mentales ?

Comme le souligne Karine, la Pédagogie des gestes mentaux est une « Pédagogie dite positive propositionnelle » par laquelle une personne est amenée à prendre conscience de ses stratégies mentales à partir de l’analyse de situations de réussites vécues.

Cela répond en fait à la question « Je pense oui, mais comment ? »

Cette approche s’intéresse à la manière dont on procède « dans notre tête » face à une tâche à réaliser (mémoriser un texte, comprendre un problème…). Par la suite, le fait de découvrir et d’enrichir ses propres stratégies mentales va nous permettre de reproduire des succès et d’augmenter le sens de ce que nous faisons, pour nous-même.

Mieux se connaître, mieux comprendre comment nous pensons, apporte par ricochet, du bien-être et une meilleure connexion à nous -même.

Grâce à un dialogue pédagogique centré sur la personne et basé sur l’écoute active, la personne va pouvoir se dire et révéler ses habitudes mentales dans une situation de réussite. C’est une vraie introspection, non pas psychologique, mais cette fois cognitive.

comprendre comment nous pensons

Les fondements de la Gestion mentale

L' évocation

Antoine de la Garanderie distingue dans ses travaux 3 grands concepts constituant notre pensée : l’évocation, les gestes mentaux, les structures de projet de sens.

Notre activité mentale requiert une présence mentale dans notre mémoire de travail, « l’évocation » qui nous permet d’effectuer des gestes mentaux qui sont porteurs de sens pour nous. Que se passe-t-il donc dans notre tête quand nous sommes attentifs, quand nous mémorisons, ou comprenons une situation… ?

L’ÉVOCATION : c’est un peu comme le « matériel de notre pensée ». Elle nous permet de faire exister le monde en nous. Mais, comment pense-t-on les choses ?

La Gestion Mentale va s’attacher à cette étape fondamentale dans les apprentissages, qui est la présence mentale consciente (ou évocation). En effet, après avoir « perçu » (vu, entendu, toucher…) une information et avant de la restituer (en parler, donner une solution, écrire…), l’individu va se créer une image mentale (visuelle, auditive, verbale ou tactile). Chacun d’entre nous, aura une (ou des) évocations qui lui seront propres.

Ainsi rendre le monde présent dans notre tête, c’est être actif mentalement, il y a une réelle activité mentale qui s’opère !

l'évocation

Si je vous dis le mot « chat », à quoi pensez-vous ? A votre chat ? A un dessin d’un chat ? une photo ? Au mot «  CHAT » ? Vous entendez un chat qui miaule ? Vous sentez son poil tout doux et chaud sous votre main ?

Les fondements de la Gestion mentale

Les gestes mentaux

LES GESTES MENTAUX : comme nous réalisons des gestes “physiques” quand nous faisons du sport, nous réalisons tous les jours des « gestes mentaux » , parfois sans même nous en rendre compte…

Tentons de mieux comprendre ces « gestes invisibles » :

  • Votre fils vous raconte sa journée d’école, vous l’écoutez avec attention. Vous « faites exister mentalement, fidèlement dans votre tête » ce qu’il vous raconte.

Il s’agit d’un des 5 gestes mentaux : l’ ATTENTION

  • Lila, 7 ans doit apprendre une poésie, elle doit la mémoriser, c’est-à-dire la « retrouver pour plus tard ».

Il s’agit d’un second geste mental : la MÉMORISATION

  • Vous jouez en famille à un nouveau jeu de société. Avant de commencer le jeu, il faut en comprendre les règles ! Vous allez devoir « prendre pour vous les règles (vous les appropriez) en réalisant des liens. »

il s’agit d”un autre geste mental : la COMPRÉHENSION

  • Vous achetez de la farine en vrac. Vous lisez : 1kg de farine= 2€. Vous avez besoin de 1.5kg de farine pour votre recette. Combien cela va vous coûter ? Vous « cherchez la solution ».

Il s’agit du geste mental : la RÉFLEXION

  • Tom est en 6ème, son professeur de français lui demande d’écrire un texte de 15 lignes en utilisant 10 mots donnés. Il va devoir « fabriquer du nouveau ».

Il s’agit du geste mental : L’IMAGINATION CRÉATRICE

Nous approfondirons dans un second article la question “des structures de projet de sens”, 3ème pilier de la gestion mentale, qui déterminent le sens que nous mettons derrière un geste mental.

Comment est née cette pédagogie ?

Antoine de la Garanderie, le fondateur

Antoine de la Garanderie, philosophe, enseignant et pédagogue a mené pendant plus de  30 ans ( de 1947 à 1980) une enquête de terrain en questionnant des centaines de personnes sur la manière dont elles s’y prennent lorsqu’elles sont en situation de réussite face à une tâche.

Il a dégagé à partir de ses observations, un certain nombre de concepts qui sont les fondements de la Pédagogie des Gestes Mentaux.

Cette pédagogie a connu dans les années 80, un très fort engouement notamment au sein de l’Éducation Nationale. Les enseignants peuvent, depuis, s’y former. Elle attire aujourd’hui de multiples professionnels comme les enseignants, les orthophonistes, les coaches, les psychologues, les orthopédagogues (…) qui trouvent dans cette approche des résonances certaines avec le concept de plasticité cérébrale révélé par les neurosciences. En effet, le cerveau, comme nos stratégies mentales, bouge, évolue, s’enrichit tout au long de notre vie et de nos expériences vécues.

C’est bien là, la philosophie qu’Antoine de la Garanderie a voulu mettre en exergue à travers cette pratique, comme le souligne Karine : « nous pouvons mettre en lumière des préférences, des “colorations” de pensée du moment qu’on garde une ouverture, rien n’est figé, tout peut évoluer, s’enrichir… C’est le principe d’éducabilité cognitive ».

Antoine de la Garanderie

La pédagogie des Gestes mentaux

Dès la maternelle

 Les recherches ont montré qu’un enfant était capable d’évoquer, dès 7 mois. Il peut être intéressant de faire comprendre aux jeunes enfants qu’ils sont maîtres de leur pensée, qu’ils peuvent la diriger, la piloter et lui faire faire ce dont ils ont besoin.

  • L’enfant de maternelle, par exemple, est capable de dire dès 3 ans « comment c’est dans sa tête ». Par exemple si on lui demande de penser à une glace (à manger), il peut décrire des choses. Une fois qu’il a pensé la glace, qu’ il l’a décrite comme il la perçoit, on peut ensuite lui demander de changer la couleur de sa glace, sa saveur (remplacer la fraise par le citron par exemple) …
  • En classe de CP, l’enseignant peut proposer aux enfants de regarder un mot (écrit sur un papier posé dans un coin de la classe) et de venir l’écrire sur leur cahier. Ils vont devoir alors « transporter » ce mot dans leur tête, c’est une sorte de « transport mental ».

L’idée est de faire prendre conscience aux enfants que pour apprendre, il faut saisir les choses qui sont à l’extérieur de soi pour les mettre dans sa tête. On se constitue alors une “bibliothèque” mentale. On pourrait dire qu’”évoquer” c’est trouver les moyens de faire passer du dehors au dedans.

apprendre à penser

La pédagogie des gestes mentaux

Pour les jeunes et les moins jeunes !

Les adultes aussi peuvent faire appel à des professionnels de la Pédagogie des Gestes mentaux. Ils pourront en trouver des bénéfices personnels : comment mieux s’organiser dans sa vie quotidienne ? comment mieux communiquer avec les gens qui m’entourent ?

Dans le cadre professionnel, la Gestion Mentale peut aider à comprendre ce qu’on me demande de faire, à prendre de bonnes décisions, à mieux communiquer avec les autres ou encore comment s’y prendre dans sa pensée avant d’agir…

Enfin, les ateliers “mémoire” accompagnent les séniors à améliorer leur mémorisation.

personnes agées perte mémoire

La Pédagogie des Gestes Mentaux est résolument une approche humaniste et positive. Sa démarche tolérante et respectueuse des habitudes mentales de chacun permet à l’individu de prendre conscience de ses stratégies mentales efficientes qu’il pourra transférer dans d’autres domaines. Comme le disait Antoine de la Garanderie, “la pédagogie consiste à sauver l’originalité de chacun”.

🌿 Interview : Quel est le regard de la psychologie positive sur l’erreur ? 👉 Agnès Dutheil vous en dit plus..

Picadelo : articles, interviews de professionnels de l'enfance pour les parents, mais aussi...

Un magazine pour questionner le monde, du matériel pour créer...

Picadelo crée des coffrets d’activités complets pour les enfants de 3 à 7 ans avec un grand magazine, plus d’une dizaine de jeux et d’activités manuelles et créatives, et tout le matériel fourni !

Conçues par deux enseignantes spécialisées, et fabriquées en France ces kits permettent aux enfants d’apprendre en s’amusant ! Découvrez les 7 thèmes proposés : les 5 sens, les  émotions, les abeilles, la musique,…